Décès de Mgr. Benoit Bala : Que peut faire le clergé avec la dépouille du prélat ?

Le corps sans vie de Monseigneur jean Marie Benoit Bala a été remis aux autorités religieuses, le 17 juillet 2017 à la morgue de l’hôpital général de Yaoundé. En seize jours, les conclusions peuvent changer.

Le corps du prélat de Bafia, retrouvé sans vie au large de la Sanaga a finalement été réceptionné par l’église catholique romaine. L’équipe en charge d’identité la dépouille mortelle du prélat était constituée de Monseigneur Samuel Kléda, archevêque métropolitain de Douala et président de la conférence épiscopale nationale du Cameroun (Cenc) ; Monseigneur Jean Mbarga, archevêque métropolitain de Yaoundé ; et Monseigneur Komé Abraham, évêque de Bafang. La famille s’est faite représentée par le neveu du défunt. Suivant une déclaration  cosignée par le clergé des prélats présent à l’hôpital général de Yaoundé, il est confirmé que le corps retiré à la morgue est effectivement celui de Monseigneur Jean Marie Benoit Bala.

Plus de deux mois après le décès tragique de l’évêque de Bafia, une série d’autopsies a révélée des résultats différents.

La première autopsie effectuée par deux collèges de médecins locaux les 02 et 22 juin 2017, a fait état d’absence d’eau dans les poumons du prélat de Bafia, de fracturations relevées sur les bras et la mutilation des organes génitaux. La conclusion de cette première autopsie va donner un résultat qui tend vers « une mort par assassinat ». Cette conclusion viendra par la suite être contredite par une éventuelle expertise internationale. En effet, les médecins légistes commis à cet égard par Interpol révèlent à travers un communiqué de presse, rendu public, le 04 juillet 2017, par le procureur de la république auprès de la cours d’appel du Centre, Jean Fils Ntamack,  que la noyade est la cause la plus probable du décès de l’évêque.

Cependant, malgré tout ce carnage autour de la dépouille mortelle de l’Evèque de Bafia, la réception du corps par l’église catholique romaine vient rejeter les dés sur le tableau. Il serait fort probable que le corps de l’Evèque subisse une énième autopsie. En effet, dans le communiqué lu, le 17 juillet par Monseigneur Samuel Kléda les obsèques de Monseigneur Benoit Bala sont prévus les mercredi 02 et jeudi 03 Aout 2017. En 16 jours, tout est possible. Une contre expertise peut faire ressortir le dossier sur la table. Surtout, lorsqu’on connait qu’au sein de l’église catholique toutes les branches de la vie y sont représentées (Médecins, infirmiers, journalistes, etc…).

Just wait and see !

Laisser un commentaire