Bafia La tombe de Mgr Bala profanée ?

Des traces de sang retrouvées sur la tombe et à plusieurs endroits dans la cathédrale rendent probable, l’éventualité d’une profanation de la tombe de l’évêque.

Du sang frais sur la tombe de monseigneur Benoit Bala. C’est la découverte faite ce matin de lundi dans la cathédrale de Bafia où a été inhumé l’évêque. D’autres sources parlent de la présence du sang dans d’autres endroits de la paroisse comme à la cathèdre(le siège de l’évêque), et sur les escaliers qui y mènent. Des autorités religieuses attestent de la présence effective du sang aux différents endroits évoqués. Saisies, les autorités administratives sont descendues sur les lieux, ainsi qu’un médecin pour prélever ce sang. Des analyses sont en court à Yaoundé pour déterminer la véritable nature de ce liquide.Des supputations

En attendant les résultats de cette énième analyse depuis le décès de monseigneur Bala, les commentaires vont bon train sur ce nouvel épisode. Les questions fusent de partout, tantôt pour s’interroger sur l’origine de ce sang dont on ne sait s’il est humain ou animal. Mais de toute façon qu’est ce qui peut bien justifier la présence du sang humain sur une tombe toute fraiche ? Ou alors s’il s’agit de sang animal, d’où sort-il ? Y a t il eu des pratiques ou des rites quelconques sur les lieux ? Des questions sans réponses, exactement comme les causes qui ont conduit à la disparition  du prélat le 3 mai et sorti des eaux de la sanaga le 2 juin.

Laisser un commentaire