Yaoundé sans eau Les populations abandonnées à elles mêmes

CNPS :LES FRUITS DU BON TRAVAIL
6 septembre 2017
Éliminatoires Russie 2018 : pour Hugo Broos ne pas participer à une coupe du monde n’est pas un drame
6 septembre 2017

Yaoundé sans eau Les populations abandonnées à elles mêmes

Depuis plus d’une semaine que certains quartiers de Yaoundé sont sans eau, les populations essayent tant bien que mal de trouver elles mêmes des voies d’approvisionnement. Il faut à tout prix et à tous les prix avoir quelques goûtes pour subvenir aux besoins de la maison. Il faut donc, pour certains aller dans des puits situés à plusieurs kilomètres  » on a pas de choix. On se réveille tôt pour aller au puits, situé à près de deux kilomètres d’ici  » confie Abdou, une bassine d’eau sur la tête. La nécessite est impérieuse, le père de famille ne veut pas que ces enfants fassent ce travail avant le départ pour les classes, au risque de les voir se fatiguer sur la route de l’école. D’autres font fasse à des situations de chantage. Les propriétaires des puits exigent des sommes forfaitaires pour l’entretien du puits. Ailleurs un sceau de 20 litres est vendu à 15 fcfa. Mais au delà des tracasseries il y a la question de la disponibilité de l’eau. Certaines sources s’assèchent du fait de la demande abondante, certains propriétaires des puits d’eau se sont fermés aux demandeurs qui n’ont alors que très peu de solutions. La solution  idoine serait que chacun dispose d’une adduction d’eau dans sa concession, mais de grâce, combien de camerounais peuvent s’offrir ce lux? Il faut donc souffrir en silence, dans l’attente d’un éventuel retour de l’eau dans les robinets. Il ne faudra pas aussi oublier de régler la facture du mois, car elle arrivera, au moins équivalente à celle des mois ordinaires. Curieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *