TENUE MILITAIRE DÉSORMAIS INTERDITE AUX CIVILS

TAPIS ROUGE AUX ATHLÈTES CAMEROUNAIS
10 août 2017
AFRO-BASKET : LES LIONS EN ROUTE POUR SAO POLO
10 août 2017

TENUE MILITAIRE DÉSORMAIS INTERDITE AUX CIVILS

C’est la déclaration du colonel Didier Badjeck chef de la communication au mindef lors d’une sortie médiatique

C’est devenu désormais un effet de mode. Le tissu militaire  a le vent en poupe. Il est  le plus prisée par les jeunes, du moins par les mordus de la mode. Dans les grandes surfaces la tenue militaire est l’une des plus vendues.  Les commerçants reconnaissent  fort à propos que les articles en tissu militaire sont les plus sollicités.  Il faut  absolument avoir ce tissu pour faire sensation et attirer le regard sur soi, déclarent certains usagers. Ces tissus militaires, apparaissent  sous diverses formes. On rencontre  des casquettes, des tee-shirts, des polos, des pantalons, des jeans, des robes. Bref tout y passe.  En fait, ce qui pousse les autorités militaires à s’indigner  et à prononcer cette interdiction est le fait que certains individus parfois sans foi ni loi   arborant ces tenues commettent très souvent  des actes ignobles. Ils se font parfois   passer pour des  véritables hommes en tenue pour poser des actes infâmes. Certains vont même jusqu’à  arnaquer, à abuser  rudoyer  les usagers en prétextant qu’ils agissent au nom de l’Etat. Dans le souci de mettre un terme à cet effet de mode qui crée la  confusion,  et qui cause beaucoup de désagrément aux civils,  les autorités militaires se sont senties obligées d’interdire le port de ces tenues par les civils. Certaines personnes qui sont vêtues en tenue militaire alors que civiles posent des actes  contre productifs qui ternissent l’image de l’armée. Il faut dire, selon le  colonel Didier Badjeck, toute personne civile qui arborera cette tenue  ne se verra déshabiller par les forces de l’ordre. Il rappelle d’ailleurs  en substance dans ces propos que la commercialisation et la vente de la tenue militaire est régit par la loi No  82 du 26 novembre 1982. Gare à toute personne qui prendra le risque de mettre cette tenue après cette sortie.  Il faut préciser à toutes fins utiles  qu’est passible d’emprisonnement de trois moi à 2 ans et d’une amande allant de 50 000 à 200 000fcfa toute personne civile  arborant cette tenue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *