L’UNION EUROPEENNE APPORTE 63 MILLIARDS

CAN 2019 CES PREPARATIFS QUI FONT OMBRAGE AUX ECHEANCES DE 2018
14 septembre 2017
SAN FAN THOMAS ECCE HOMO
14 septembre 2017

L’UNION EUROPEENNE APPORTE 63 MILLIARDS

Un atelier de cinq jours s’est ouvert le 11 septembre dernier à Yaoundé en vue d’outiller les responsables des ministères impliqués dans la mise en œuvre de ce nouvel outil de financement L’appui budgétaire est une modalité de service de l’aide au développement par un partenaire technique et financier. Dans le cadre du partenariat entre le Cameroun et l’Union européenne (UE), le gouvernement a marqué son accord en 2016 pour passer de l’approche projet à l’appui budgétaire. Il s’agit ici de transférer directement les ressources financières au trésor public, contrairement à l’approche projet, qui consistait à identifier un projet qui rentrait dans le champ de concentration de l’UE et qui était financé et suivi sur le terrain par l’institution pour en justifier le financement.

Avec la nouvelle orientation, le pays se retrouve avec des ressources fongibles, induisant plus de flexibilité dans la gestion des allocations. Pour l’heure, le Cameroun a entamé un processus de négociation avec l’institution, devant aboutir à la signature au mois d’octobre prochain d’un contrat de reforme sectorielle au titre de l’appui budgétaire pour la période 2017-2019, pour un montant de 96 millions d’euros soit environ 63 milliards de F. « Le principe de l’appui budgétaire stipule que le Cameroun pourra alors utiliser ces financements sans que l’institution n’interfère dans l’affectation de cet argent », explique le secrétaire général du ministère de l’Economie de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat), Jean Tchoffo. Lors  de la cérémonie d’ouverture  de l’atelier national dit de « formation sur les principes et la mise en œuvre de l’appui budgétaire sectoriel avec un accent particulier sur le dialogue politique ». Il s’agira, pendant cinq jours, de renforcer les capacités des responsables des ministères sectoriels directement impliqués dans la mise en œuvre de l’appui budgétaire sectoriel que l’Union européenne apporte au Cameroun, ainsi que d’expliquer les principes de ce nouvel instrument d’octroi de l’aide au développement.

D’après Mats Lilgefelt, chef de la délégation de l’UE, le  Cameroun répond aux critères d’éligibilité de cet appui financier. Notamment  grâce à sa stabilité macroéconomique, à l’existence d’une stratégie du développement du secteur rural et à la mise en place d’un plan de modernisation des finances publiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *