Le Cameroun se prépare pour le Salon Avicole International 2018

La Commission de délivrance de la carte de presse accepte plus de 1000 demandes
8 mai 2018
Salon International des Transports et de la Logistique que le Cameroun 2018
9 mai 2018

Le Cameroun se prépare pour le Salon Avicole International 2018

Pour la troisième fois consécutive, Yaoundé la cité politique camerounaise va abriter son traditionnel Salon Avicole International du 3 au 5 Mai 2018, sous le thème « Aviculture, jeunesse et emploi ». Placé sous l’égide du ministère de l’élevage, des pêches et des industries animales, cet événement va réunir autour d’une même table plusieurs exposants issus d’organismes et autres structures qui font dans cette filière parmi lesquels Interprofession avicole du Cameroun, l’université des montagnes, et l’ordre national des vétérinaires du Cameroun (ONVC).

Ce salon revient deux ans après le mauvais vent qui a soufflé sur le secteur avicole au Cameroun, à savoir la grippe aviaire qui a entrainé une perte estimée à environ 10 milliard de FCFA. A présent tout semble aller mieux  puisque cette année le SAVI sera davantage lié aux enjeux d’emploi autour de ce secteur d’activité que sur les techniques de relance comme ce fut le cas en 2016 où le ministre de l’élevage, des pêches et des industries animales, Dr Taiga évoquait le fait qu’à travers le SAVI, les participants devaient recevoir des éléments nécessaires qui leur permettraient de faire de l’aviculture un secteur rentable. Une mission qui ne s’éloigne pas totalement du thème de cette année qui sera plutôt focalisé sur une jeunesse toujours en proie à de meilleures opportunités.

Le Salon Avicole International de Yaoundé arrive donc comme cette plateforme où professionnels, amateurs et curieux de la filière avicole se réunissent afin de trouver des solutions pour subvenir aux besoins de l’aviculture au Cameroun. C’est également une foire d’exposition des dernières technologies, innovations et savoir-faire des professionnels du secteur où prennent également part des accouveurs, fournisseurs de souches, fabricants d’aliments composés, céréalier, importateurs de matières premières, triturateurs, instituts de formation et organisations professionnelles camerounaises et étrangères entre autres.

Colbie Medjom (stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *