Industrie automobile : 5000 voitures made in Cameroun bientôt disponibles

CRISE ANGLOPHONE : BRENDA BIYA PREND POSITION
5 octobre 2017
Compétitivité L’asphyxie des entreprises internationales
6 octobre 2017

Industrie automobile : 5000 voitures made in Cameroun bientôt disponibles

En décembre 2017, plusieurs véhicules portant la marque camerounaise et fabriquées en chine vont arriver dans le pays. Le projet est celui de la Cameroon Automative Holding Company (CAHC).L’industrie automobile camerounaise va connaître une évolution d’ici l’année prochaine. Le jour de la moisson approche. La convention de partenariat signée entre le gouvernement camerounais et une société chinoise de construction automobile semble porter ses fruits. Toutefois,  selon le quotidien Le Jour édition du 3 octobre 2017 révèle ces véhicules seront vendues aux camerounais avec une garantie de deux ans.

Peut-on également lire dans ce journal que C’est sorte de simulation réelle des ventes sur le marché local. En réalité, les dits automobiles sont des voitures-test. A partir de cette initiative, la CAHC pourra évaluer leurs défauts techniques, mais surtout observer si ceux-ci s’adaptent aux routes et aux variantes locales.

Par ailleurs il convient de noter que les premiers spécimens de ces voitures avaient été présentés à Yaoundé le 21 avril 2017, lors du Salon de l’automobile. Un événement qui a servi de prétexte pour la présentation des premiers spécimens des véhicules made in Cameroon. A  travers ce projet le gouvernement camerounais vise à réduire ses importations de véhicules en offrant une pléthore de choix à des cibles comme les hauts cadres de la Fonction publique, les étudiants, les chefs d’entreprise…

Même comme la promesse de monter et d’assembler entièrement ces engins de type lourds et légers dans la ville côtière de Kribi, n’est pas encore effective. Une situation qui ralentit sans doute cette ambition étatique de générer plus de 4600 emplois directs au cours des quinze premières années d’activités de l’usine de montage de Kribi.

Andrea ESSONO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *